Vous qui passez sans me voir, je vous informe que 

dans le cadre du mois du film documentaire,

Le P'tit Seize, le ciné-club de Saint-Rivoal, a le plaisir de vous convier

Le vendredi 20 novembre à 20h30

à la projection du film :

« Louis Guilloux, l'insoumis »


Louis_Guilloux___son_bureau

Réalisation de Rolland Savidan et Florence Mahé

Bretagne/2008/70 minutes/RS Productions et la société des amis de Louis Guilloux

Louis_guilloux___2

 Né à Saint Brieuc le 15 janvier 1899, Louis GUILLOUX, grâce à l'universalité de ses propos et à  la compassion dont il a sans cesse fait preuve, 
est peut-être le dernier et le plus pur des grands écrivains humanistes du 20ème siècle.

Son ami Albert Camus disait de lui qu'il
était le romancier de la douleur.

Ce film retrace son parcours et  donne à voir et à entendre les moments majeurs de sa vie.

Ce fils de cordonnier, ce boursier, ce journaliste à la petite semaine était de toujours sensibilisé aux luttes des plus humbles,
des plus démunis et à leur vie précaire :

« qui est souvent le lot de ceux qu'on appelle des petites gens, sous prétexte qu'ils font les gros ouvrages... »

Dans ce documentaire magistral, Louis GUILLOUX nous fait part de ses réflexions et de ses engagements.

Parfois empreinte de pessimisme, hantée par l’injustice et la misère, son œuvre reste marquée par un sens profond de la fraternité humaine.
Dénonciatrice de toutes les formes d’injustice et de violence sociale et politique, sa voix nous apparaît aujourd'hui plus nécessaire que jamais.

Il est mort le 14 octobre 1980.

LOGO_Prix_Louis_Guilloux

«C'est la société qui institue des différences monstrueuses entre les personnes. Ensuite, elle se permet de châtier les uns et pas les autres.»

loulou

 Rolland Savidan et Florence Mahé seront présents et ils accompagneront la discussion qui suivra la projection.

Coordination : Daoulagad Breizh et la Bibliothèque départementale du Finistère

colchique_d_automne_encadr__3481

La chargée de com


... et parce que je suis vraiment dévouée, je vous livre ci dessous, la bibliographie de Louis Guilloux :

La Maison du peuple,  Paris, Grasset, 1927

Dossier confidentiel, Paris, Grasset,1930

Compagnons, Paris, Grasset, 1931

Souvenirs sur Georges Palante, Saint-Brieuc, O.L.Aubert, 1931

Hyménée, Paris, Grasset, 1932

Le Lecteur écrit, choix de lettres recueillies par L.Guilloux, Paris, Gallimard, 1932

Angélina, Paris, Grasset, 1934

Le Sang noir, Paris, Gallimard, 1935

Histoires de brigands, Paris, Editions sociales internationales, 1936

Le Pain des rêves, Paris, Gallimard, 1942

Le Jeu de patience, Paris, Gallimard, 1949

Absent de Paris, Paris, Gallimard, 1952

Parpagnacco ou La Conjuration,  Paris, Gallimard, 1954

Les Batailles perdues, Paris, Gallimard, 1960

Cripure, Paris, Gallimard, 1967

La Confrontation, Paris, Gallimard, 1962

La Bretagne que j’aime, racontée par Louis Guilloux et légendée par Charles Le Quintrec,
photographiée  par  Pascal Hinous, Paris, Editions Sun, 1973

Salido, suivi d’O.K. Joe!, Paris, Gallimard, 1976

Coco perdu, Essai de voix, Paris, Gallimard, 1978

Carnets 1921-1944, Paris, Gallimard, 1978

Grand Bêta, Paris, Gallimard, 1981

Carnets 1944-1974, Paris, Gallimard, 1982

L’Herbe d’oubli, texte établi par Françoise Lambert, Paris, Gallimard, 1984

Vingt ans ma belle âge, nouvelles, Paris, Gallimard,1999

Labyrinthe, Paris, Gallimard, 1999


Parus en livres de poche

Le Pain des rêves

Le Sang noir

Salido, suivi d’O.K. Joe!

Coco perdu


Ouvrages et études consacrés à Louis Guilloux :

Prigent Edouard : Louis Guilloux, P.U.B., 1971

Bourlès Jean-Claude : Louis Guilloux, les maisons d’encre, Christian Pirot, 1997

Loisel Yves : Louis Guilloux, biographie, Coop Breizh, 1998

Pelletier Yannick : Des ténèbres à l’espoir, Louis Guilloux, An Here, 1999

Godard Henri : Louis Guilloux, romancier de la condition humaine, Gallimard, 1999

Pelletier Yannick : Louis Guilloux et la Bretagne, Blanc Silex, 2004

Sylvie Golvet : Compagnons en classe est un document pédagogique destiné à accompagner l’étude de Compagnons.
Disponible au Pain des rêves , au C.R.D.P. Bretagne à Rennes, au C.D.D.P.22 à Saint-Brieuc.

                      Patrick Hersant : L’Interprète, Gallimard, 2007

Alice Kaplan : Dans les traces d’une cour martiale américaine en Bretagne en 1944, traduit de l’anglais (américain). Alice Kaplan, universitaire aux Etats-Unis, a d’abord publié une traduction d’OK, Joe !, puis mené cette enquête sur le fonctionnement de la cour martiale où Louis Guilloux avait exercé en tant qu’interprète.