tambour

Le P'tit Seize, le ciné-club de Saint-Rivoal
a l'immense joie de vous convier le samedi 5 juin à partir de 19 h à sa fête annuelle

 "Vent de folie douce" : 

Apéritif offert, repas, musique jazzy  avec Myriam et Yves et  un film un peu fou aussi,

"Arsenic et vieilles dentelles"

affiche_Arsenic_et_vieilles_dentelles_1944_2_thumb_300x400
de Frank Capra - 1944 - 118 minutes

Abby et Mantha Brewster, deux charmantes vieilles dames, ont une étrange habitude : 
pour éviter une vieillesse solitaire et douloureuse aux hommes âgés dont elles font la connaissance,
elles leur font boire un vin de mûre additionné d’arsenic.

Un de leur neveu, Teddy, enterre les cadavres dans la cave. Pour lui, les défunts sont victimes de la fièvre jaune.

C’est alors qu’un autre neveu, Mortimer (Cary GRANT), farouche partisan du célibat  (il fait des conférences à ce propos) est prit en flagrant délit de mariage
et vient perturber la vie rangée de ses deux tantes .

Tiré d’une pièce de théâtre à succès (3 ans et demi à Broadway), mis en valeur par une extraordinaire performance d’acteurs (dont Peter Lorre en Docteur Einstrein...),
ce film, aux enchaînements cocasses parfaits et aux dialogues percutants, ravira les nostalgiques d’un genre de comédie aujourd’hui disparue.

--:--

Difficile de dire qui, dans la famille Brewster, est le plus fou ! À première vue, Teddy, persuadé d’être le président des États-Unis et creusant avec joie le « Canal de Panama » dans la cave semble l’emporter : c’est le « dingo » de la famille.  Bien moins inoffensif, son frère Jonathan représente, lui, le monstre, le sadique dont le seul souvenir glace le sang de ses proches. Les tantes, quant à elles, cachent beaucoup mieux leur jeu : perçues par tous comme des anges de bonté, elles sont persuadées de faire le bien. Mais y réussissent-elles ? En faisant le compte de leurs « bonnes actions », elles arrivent à égalité avec les « mauvaises » de l’affreux Jonathan ! Le cas de Mortimer est plus compliqué : à partir du moment où il découvre les activités insoupçonnées de ses tantes, sa raison est mise à rude épreuve. Il se démène pour régler les problèmes de cette famille mais se laisse lui-même envahir par la folie ambiante : il se met à parler seul, hurle au téléphone, jette sa femme dehors et se comporte de telle façon avec le juge que ce dernier se demande s’il envoie le « bon » Brewster à l’asile.
Au fur et à mesure que les personnages apparaissent et que l’intrigue se complique, la folie gagne tout le monde...

--:--

Vous pouvez d'ores et déjà réserver vos places en téléphonant à Marie, la chargée de com, au : 02 98 24 13 65 ou proposer votre aide pour le samedi
à partir de 10 heures (jusqu'à pas d'heure...) en appelant ce même numéro.

 Et comme chaque année, nous nous permettons de faire un énorme appel à gâteaux (ou autres desserts au choix) à tous nos fidèles et merveilleux adhérents...

Dessert

Prix de la soirée :

7 €uros le repas adulte – 3,50 € le repas enfant

3 €uros la projection pour les adhérents à jour de leur adhésion annuelle

(Adhésion individuelle : 2 € - Adhésion familiale : 3 €)

--:--

Si le temps le permet, un tantad achèvera la soirée en douceur...

tantad_St_Cad

A tout bientôt et sans arrière-pensées...

Arsenic

La même (un peu trop) chargée (de com) a le plaisir de vous annoncer le prochain évènement du ciné-club (dont elle vous reparlera) :

Projection exceptionnelle le vendredi 9 juillet à 21 heures en avant-première du Festival de Douarnenez qui naviguera cette année aux Caraïbes

Programme Bretagne

Le plus produit de Gaël Naizet
Fiction, 10', France, 2009
Le cabinet Shapiro recrute. Trente-huit personnes attendent, toutes convoquées à un entretien. Ces candidats ont un fort potentiel. Comment départager ces postulants ?

La carte de Stefan Le Lay
Fiction, 7'30, France, 2009
Un jeune homme qui vit dans une carte postale en couleurs tombe amoureux d’une jeune femme qui vit dans une carte postale en noir et blanc. Il est prêt à tout pour la rejoindre et surtout rester avec elle.

Programme Caraïbe

Ma grena et moi
de Gilles Elie-dit-Cosaque
Documentaire, 52', Guadeloupe, 2004
La grena’ est le surnom donné aux Antilles à la mythique mobylette de Motobécane. Elle y a eu un tel impact qu'à une époque on pouvait dire qu'elle faisait office de baromètre social. "Ma grena’ et moi" est le portrait des derniers  irréductibles qui la chevauche encore et, au delà de ça,un instantané de la société Guadeloupéenne.

Ma_grena_et_moi_Gille_Elie_dit_Cosaque_1_
Photo offerte par Camille du Daoulagad Breizh